P1100130

GARE À OCCUPER !

A Montfort s/ Meu un vaste local est vacant à l’arrière de la gare. Propriété de la SNCF, il pourrait être loué à des initiatives locales. La résidence servira notamment à détecter des projets potentiels. En attendant, le lieu servira de camp de base pour l’équipe de résidents sur place.

Un lieu pour des projets ?

Responsable au Lycée René Cassin de Montfort s/ Meu

« On n’a quasiment aucun élève qui vient en train. La plupart ce sont des jeunes de Montfort, ils viennent en transport scolaire, ou encore en vélo, scooter. Par contre, on pourrait explorer des pistes d’actions à la gare, dans un projet ou un programme pédagogique. Ça me fait penser au projet d’upcycling de la maison des lycéens, en chantier participatif, avec un artiste du coin. La gare c’est un lieu central, qui brasse du monde, ça peut être bien pour les projets des lycéens.« 

Restos du coeur, … en gare ?

Un bénévole des Restos du Coeur, à Montfort s/ Meu

« Des actions à la gare ? Oui ça pourrait nous intéresser, on est toujours à la recherche de locaux (de stockage) ou encore pour la visibilité, pour avoir plus d’interactions avec les gens. En plus les usagers des restos du cœur viennent souvent en train car c’est le transport le moins cher avec les tarifs sociaux.« 

P1110333

On est comme un hall de gare

Au « Café de la Gare » de Montfort : la gérante (60 ans) et un client habitué (65 ans).

Ils n’utilisent jamais le train. Lui cela fait 4-5 ans qu’il n’a pas été dans le centre de Rennes. Il va seulement à la périphérie pour acheter des pièces de mécanique. Il sait qu’il y a des soucis de train ce matin. Un sanglier a été percuté visiblement ou un problème de caténaire. Il ne sait plus trop sur quelle voie, St Malo peut-être. Comment a -til été informé ? Sur France Bleue. Beaucoup de leurs clients sont des usagers du train : ils viennent prendre un café, un verre ou acheter des journaux/magazines. Elle a un peu le même rôle qu’un café situé dans un hall de gare. Continue reading

P1100612

ICI AU SHERLOCK, JE FAIS TOUT CE QUE LA GARE NE FAIT PAS !

Loïc, gérant du bar en face de la gare de Lamballe, depuis 13 ans

Mon café c’est la continuité de la gare. Les gens viennent prendre un café à 7h, puis ils sautent dans le train. Ou alors, ils arrivent à 18h, ils viennent ici et demandent les toilettes. Je fais tout ce que la gare ne fait pas : de l’information, de la médiation, de l’orientation. C’est moi qui vais à l’Office du Tourisme pour chercher les prospectus sur les hôtels et les restos du coin. Ça les gens ne le trouvent pas en gare. La seule chose que je ne fais pas, c’est vendre des billets de train ! Continue reading

RELAIS H

Kevin, gérant du Relais H de Lamballe depuis 1 an

 » Pour lancer le Relais H, après presque un an de travaux, ça n’a pas été simple. Les gens avaient pris l’habitude d’aller au tabac presse du centre ville, et puis de l’extérieur de la gare, on ne me voit pas. Alors j’ai fait des articles dans Ouest-France, j’ai créé un groupe Facebook. J’ai des idées pour mieux faire connaître mon enseigne au niveau local, par exemple organiser une dédicace avec des auteurs locaux, etc… mais c’est très compliqué à mettre en oeuvre. Ça discute au dessus de moi entre SNCF et Relais H et au final ça ne bouge jamais. Le problème c’est que les petites enseignes comme la mienne ont les mêmes contraintes que celles des grosses gares. On doit respecter la charte et le modèle de Relais H, alors qu’on devrait avoir plus de souplesse, pour développer un rôle de commerce de proximité, plus proche de la clientèle. Par exemple, normalement, je n’ai pas le droit de mettre d’affichage associatif local sur mes portants. Mais je le fais quand même, personne ne contrôle…”

MULTI-TRANSPORTS

Chargée de mission transports à la communauté de communes

Vous savez, le jour où le parking sera payant, la question de la voiture aux abords de gare se posera différemment. On peut valoriser un esprit d’entraide, un engagement citoyen … mais dans le fond les arguments qui font levier sont toujours les mêmes. Nous, on communique de tous les côtés pour diffuser la pratique du covoiturage. On essaie par exemple de montrer qu’on n’est pas obligé de covoiturer tous les jours. Et puis les gens sont perdus dans toutes ces offres de transport pas coordonnées. Ce qu’il faudrait en gare, c’est une agence de voyage multi-transports.

 

NAVETTE 9 PLACES

Élu de la commune de Breteil

On a mis en place une navette 9 places entre les petits bourgs et la gare de Montfort s/ Meu. On a fait ça sur deux ans, mais le bilan était très décevant. Les horaires ne convenaient pas à tout le monde, et les habitants ont assez rapidement abandonné le dispositif pour revenir à leur voiture personnelle. C’est seulement pour les collégiens que ça marchait bien, ça rassurait les parents. Mais bon, ce n’était pas la vocation de départ ! On regarde en ce moment pour mettre en place une alternative sur le principe de « Ma place en gare ».

COVOITURAGE

Chargée de mission transport à la communauté de communes

« Le covoiturage, théoriquement, ça parle aux gens, tout le monde nous dit « ça m’intéresse ». Mais dans la réalité chacun a ses habitudes, les courses après le boulot, les allers-retours des enfants. Le covoiturage régulier, c’est-à-dire domicile-travail, c’est pas du tout comme les longs trajets de Blablacar. Les gens le voient comme une contrainte en plus dans leur routine. Ils se disent « je ne peux pas me permettre d’être en retard »… Du coup le seul argument vraiment incitatif, c’est les économies.« 

A chaque gare ses services

Jeune femme, 25-30 ans, travailleuse saisonnière en centre de vacances. Actuellement en vacances, venue au guichet chercher un billet pour Montpellier.

« Pour moi la gare est un lieu d’activités, un endroit ou l’on peut trouver pas mal de services, des prises électriques, des salles d’attentes chauffées, un tabac presse. Mais plutôt pour des temps d’attente de 2h. Pour Montfort ou l’on attend peu ça semble pas adapté. Ici, il faudrait surtout des abris plus grand, là on est un peu confiné. Ils sont bien pour le vent mais il manque de la place. Ca serait bien de mieux isoler la salle d’attente. Par contre, la gare de Montfort est du mauvais côté du quai : le guichet, le panneau d’infos, les toilettes, les parkings et garages à vélos ne sont pas en direction de Rennes. »

Rennes – Lyon, c’est génial !

« Je viens en gare aujourd’hui pour annuler mon billet pour Lyon, je devais aller à la fête des lumières, mais ça a été annulé… J’apprécie qu’il y ait quelqu’un en gare, c’est plus agréable d’avoir un humain qu’une machine. C’est important de pas vouloir à tout prix que les services publics soient rentables. Hors de votre sujet mais les Rennes-Lyon en direct sans passer par Paris c’est vraiment génial. Ça change complètement le trajet. En tous cas, personnellement, en tant que bretonne prenant le train régulièrement, ça m’arrange de ne pas passer par Montparnasse à tous les coups ! »

FORMIDABLE

« Je suis retraitée, j’habite à Montfort, mais j’ai des déplacements longs occasionnels jusqu’à Annemasse. Quand je voyage, j’ai souvent des problèmes de correspondance à Rennes pour Montfort, je suis souvent obligée d’attendre 1h ou 2. Pas grave, mais c’est plus difficile de regagner Montfort que d’aller à Rennes. Ici le point fort, c’est le guichet. Nous avons des renseignements très précis et la guichetière est très compétente. On se plaint tout le temps ici mais quand même c’est FORMIDABLE ce qui a été fait sur la gare. Les ascenseurs, le souterrain, et tout. La gare de Montfort est mieux que certaines gares de ville plus importantes. »

MARCHER

« Je suis retraitée, j’habite à Rennes, j’ai un handicap au bras du coup je ne peux pas conduire. Je prends le train une fois par semaine pour aller voir des amis à Montfort. C’est bien ces aménagements en gare, surtout les ascenceurs, avant c’était compliqué avec le caddie. Je vais en gare car j’ai pas envie de payer 2 euros en carte bleue, et puis pour le contact humain. La livraison de courses à la gare, OUI ! … je connais des personnes âgées dans le quartier, depuis que le Leclerc a fermé il faut marcher jusqu’au SuperU et c’est la galère »

UNE PETITE SOCIÉTÉ

Etudiant à Rennes, 20 ans.

 » Une gare, c’est un peu comme une petite société. Ça pourrait être un lieu d’activité, je n’ai pas d’idées comme ça, mais ça pourrait apporter plus de services à la population. Il faudrait surtout que ça soit confortable, chauffé etc. Ça pourrait être un espace d’attente-travail, pour les moments ponctuels. Le problème c’est qu’il risque d’y avoir beaucoup trop de monde! « 

ÇA DOIT RESTER SIMPLE

Jeune homme, ouvrier paysagiste à l’Hermitage

 » Le train c’est le quotidien, je le prends tous les jours : Montfort – l’Hermitage. Mon père me dépose en voiture de temps en temps mais la plupart du temps je viens à pied. J’habite dans les lotissements à Montfort. Je n’ai pas besoin d’espace pour me poser en gare, je ne fais que passer. Je travaille dans les travaux paysagers, je n’ai pas d’ordinateur pour aller au boulot. Pour moi c’est un lieu de passage, ça doit rester simple. Continue reading

P1110147

UN GROUPE DE JEUNES

Un groupe de jeunes en gare : ils sont du coin, ils prennent le train tous les jours (La Brohinière-Montfort). Parfois ils vont à Rennes. Ils vont parfois dans l’espace d’attente pour récupérer les fiches horaires, ou encore pour se mettre au chaud. Sinon ils attendent dehors. Ils gèrent leurs achats souvent à Rennes. Ils sont contents de la gare, rien ne manque. RAS.

TRAVAIL

Une jeune femme à quai, 8h45.

 » J’habite à Paris, je suis à Montfort pour le travail aujourd’hui. Je suis une grosse utilisatrice des trains en France. Hier je suis venue en avance, j’aime venir en avance dans les gares, j’avais 10-15 mn à attendre du coup j’ai travaillé dehors sur mon ordinateur. Ce n’était pas pratique, pas confortable et il faisait froid. Continue reading

P1100375

MAL FAIT

Un habitant de St-Conglay, en partance pour Rennes, vers 9h.

Le distributeur est mal fait : quand la gare n’est pas ouverte et qu’on a pas la carte Korigo, comme c’est le cas de ma femme, ce n’est pas facile d’acheter un billet en borne”.

ON SE DONNE RDV ICI

Un collégien, vers 17h45, à la gare de Montfort/Meu

“Non, je ne prends pas le train, moi je viens du collège d’à côté, je viens à pied. Mais on se donne rendez-vous ici avec mon père, c’est facile pour lui de venir en voiture, il peut faire demi-tour. Et moi je peux attendre dans un endroit éclairé, c’est plus sympa”.

ON ATTEND NOS PARENTS

Deux collégiens, vers 17h30, gare de Montfort/Meu

Ben nous la gare c’est tous les jours, on attends nos parents. On va au collège à Rennes, on habite à Montfort. Même horaire, même trajet. On n’habite pas si loin… mais on ne peut pas venir autrement qu’en voiture. Nous ce qui serait pas mal, c’est un espace pour attendre parce que parfois on se les caille… Non, on n’a pas besoin de prises pour se brancher puisqu’on le fait dans le train.

ON AVAIT DEMANDÉ UNE HALTE À BRETEIL

Habitante de Breteil, 65 ans, retraitée

La gare ? Ah ben moi j’ai vu naître celle de Breteil, c’est mon mari qui en avait fait la demande, en 1980. On avait demandé une halte, pour aller plus facilement à Rennes. Là je vais à Paris pour voir les enfants, vous savez le train, moi je suis à l’aise. Je viens à la gare de Montfort pour acheter mes billets et préparer mes trajets à l’avance. Je pourrais le faire sur internet, c’est vrai, mais j’aime bien parler avec la guichetière. Pour prendre le train je vais toujours à Breteil, c’est le plus près de chez moi. J’y vais à pied, mais franchement la route n’est pas très bien aménagée, je mets un gilet jaune. La commune devrait faire quelque chose…

Continue reading

MICHELLE, COMMERÇANTE À RENNES

“ C’est mon mari qui me dépose à la gare tous les matins. Là on va avoir un problème parce qu’il commence plutôt le lundi. Alors je vais regarder pour du co-voiturage, j’imagine que je suis pas la seule dans mon cas, on pourrait s’entraider. Une crèche, dans la gare ? Oh quand même, non, c’est bruyant, c’est sale, non je ne trouverai pas ça approprié… Par contre des services alimentaires, des paniers de courses, ça je trouverai ça bien commode. Pour moi la gare idéale, c’est un lieu calme, confortable, un peu coocooning, pour finir sa nuit quoi ! On est entre la maison et le travail, on a un temps pour soi… un peu comme dans le train finalement ! Avant, ils avaient mis la radio dans la gare, mais le son était trop fort, ça cassait les oreilles à tout le monde !! ”

P1100621

RETOUR D’IMMERSION

Mercredi, fin de journée. Les étudiants de DSAA design reviennent d’une longue après-midi d’immersion dans les gares de l’axe Rennes Lamballe. Retour d’expérience et rapport d’étonnement : « On peut acheter des tickets de bus à la boulangerie, mais pas pour le train », « La route pour venir à pied à la gare n’est pas sécurisée », « Les collégiens attendent parfois une heure devant la gare, entre la fin des cours et le train pour la maison », « Cet agent partage sa journée entre deux gares, du coup l’une des deux n’est jamais ouvertes aux heures de pointe », « Ces habitants prennent le train à un endroit, mais se servent de la gare d’à côté comme agence de voyage, pour planifier leur trajet », « En gare, les notions de danger et de sécurité sont omni-présentes » … La suite, sous forme de « portraits de gare », sera en ligne prochainement.

Capture d’écran 2015-11-25 à 13.21.20

Les étudiants arrivent !

Cette semaine nous invitons les étudiants en première année de Diplôme Supérieur d’Arts Appliqués en design, au lycée Bréquigny de Rennes. Encadrés par Morwenn Lepage, Emilie Lemaître, Frédérique Leblond , et Emeline Belliot, les 20 étudiants des sections « design de produit » et « design d’espace » vont partir en immersion sur l’axe TER Rennes – Lamballe, et tenter de capter des portraits de gare, ainsi que des intuitions sur leurs usages potentiels. … La suite à suivre !