RELAIS H

Kevin, gérant du Relais H de Lamballe depuis 1 an

 » Pour lancer le Relais H, après presque un an de travaux, ça n’a pas été simple. Les gens avaient pris l’habitude d’aller au tabac presse du centre ville, et puis de l’extérieur de la gare, on ne me voit pas. Alors j’ai fait des articles dans Ouest-France, j’ai créé un groupe Facebook. J’ai des idées pour mieux faire connaître mon enseigne au niveau local, par exemple organiser une dédicace avec des auteurs locaux, etc… mais c’est très compliqué à mettre en oeuvre. Ça discute au dessus de moi entre SNCF et Relais H et au final ça ne bouge jamais. Le problème c’est que les petites enseignes comme la mienne ont les mêmes contraintes que celles des grosses gares. On doit respecter la charte et le modèle de Relais H, alors qu’on devrait avoir plus de souplesse, pour développer un rôle de commerce de proximité, plus proche de la clientèle. Par exemple, normalement, je n’ai pas le droit de mettre d’affichage associatif local sur mes portants. Mais je le fais quand même, personne ne contrôle…”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>