HYPOTHÈSE – La gare comme lieu de partage / de lien social

En écho à la thématique de la gare conviviale, une question centrale est de situer la gare entre un espace individuel, optimisé pour le « parcours » de chacun, et un espace social, pouvant porter des pratiques collectives, entre habitants ou usagers du territoire. Ici encore les avis divergent : « on se voit tous les jours, entre voyageurs qui prennent le train à Montfort à 8h25. Mais on ne se parle jamais, car rien ne nous y incite… et puis, le matin, chacun veut être dans sa bulle ! » ou à l’inverse : « avant, il y avait tout un tas d’activités sur le parking de la gare… les jeunes organisaient des tournois de karting ! Maintenant, même pour installer un stand pour la fête de la musique, c’est compliqué … »

Ces retours contradictoires nous donnent envie, en deuxième semaine de résidence, dé dérouler l’hypothèse des pratiques de partage en gare, et notamment dans les haltes rurales, sans guichet. Boîte à don, ou étagère à « ça-peut », l’idée est de formaliser un support d’échange entre habitants, et de le laisser vivre pendant quelques temps, pour observer sa transformation.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>