Perturbation du trafic – Quelles réactions des voyageurs ?

Gare de l’Hermitage mercredi 27/01 entre 8h17

« Le train n’aurait-il pas dû passer ? Il a du retard ? » Les premières inquiétudes s’ébruitent sur le quai et dans les abris. Quelques usagers consultent sur leurs Smartphones l’application Ter Bretagne tandis que d’autres attendent : « C’est assez régulier ces retards, en général si celui de 8h15 a du retard, ils le suppriment, et faut attendre celui de 8h30« . Le groupe de l’abri s’approchent des usagers du quai et les informent : « Panne de train, il y a des perturbations, on ne sait pas s’il y aura des trains ce matin« . Le groupe s’en va vers le bus, la voiture, le vélo … les personnes du quai se regroupent autour des porteurs de Smartphone pour essayer d’avoir plus d’informations. 8H35, le train ne passera pas, les voyageurs attendent le prochain de 8h45, puis décident de partir. Lorsque nous quittons les lieux, une quinzaine de personnes attendent sous l’abri de bus proche de la gare.

A la halte de Bréteil, 9h00, une dizaine de voyageurs dans chaque abri. Ils sont au courant des perturbations, mais n’ont pas d’information sur l’arrivée du prochain train, ils attendent. Un voyageur nous informe qu’il a essayé de se renseigner avec le téléphone de la halte, « il doit surement être connecté à une gare, mais il grésille, ça ne fonctionne pas« .

Les voyageurs souhaitent s’exprimer sur la situation : que faudrait-il améliorer dans les haltes ? « L’achat de titres de transport, et surtout avoir des trains ! » Un autre voyageur poursuit : « Les retards sont quasiment quotidiens, j’exagère un peu… mais pas tant ! » Et puis, ils relèvent également les trains bondés lorsqu’il y a des perturbations qui ressemblent à des rames de métro. « Des fois, il y a même des trains à une rame .« 

« Et en cas de retard, comment vous organisez-vous ? « On repart en voiture ou à pied, pour aller à la halte il faut 10, 15mn à pied depuis le centre de Bréteil, c’est pas très loin. Ou on fait du covoiturage pour aller jusqu’à Rennes, ça arrive, les gens se proposent. C’est une petite halte, les gens se connaissent de vue« . Et les vélos, personne ne vient à vélo ? « Si certains, mais il y a eu des vols, et depuis les gens sont frileux. J’ai eu vent de certaines remarques à ce sujet dans mon entourage » nous confie un voyageur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>